C’est un dimanche ensoleillé, le bois de Boulogne est pris d’assaut par les familles et les promeneurs qui profitent de ce temps estival. On se dit donc que c’est le moment rêvé pour se rendre à la Fondation Louis Vuitton et éviter la foule d’habitude si présente. Arrivé devant l’imposant bâtiment de Franck Gehry nous nous rendons compte que la file d’attente est encore plus longue qu’à l’accoutumée : l’exceptionnelle exposition de la collection Samuel Courtaud est victime de son succès ! Nous nous armons de patience car le jeu en vaut la chandelle. Une fois à l’intérieur de la Fondation, une succession de chefs d’œuvre s’offre à nous. Les visiteurs sont bouche bée devant l’opulence et la rareté de cette collection. Monet, Manet, Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Pissarro, Turner, Seurat, Renoir, Toulouse Lautrec. C’est un festival impressionniste exceptionnel ! Les plus grandes œuvres sont exposées pour notre plus grand plaisir : Le déjeuner sur l’herbe, Bar aux Folies-Bergère, Nevermore, La Loge, La femme se poudrant, L’autoportrait à l’oreille bandée, Jane Avril, Les Joueurs de Cartes parmi tant d’autres…

Les salles se suivent et les surprises se succèdent, les chefs d’œuvre se mêlent aux créations plus intimistes et moins connues, les artistes se côtoient dans une farandole de couleurs et de paysages à couper le souffle, notamment les bords de la Seine, qui ne sont qu’à quelques encablures de la Fondation, rendant l’exposition encore plus prenante !

Mention spéciale à Toulouse Lautrec et son portrait de Jane Avril, notre coup de cœur de cette exposition, une œuvre captivante qui nous plonge dans un Paris festif et transgressif, avec cette pointe de mélancolie qui donne envie de vivre cette époque!

https://www.fondationlouisvuitton.fr/fr/expositions/exposition/la-collection-courtauld-le-parti-de-l-impressionnisme.html