Samedi 5 octobre avait lieu la fameuse Nuit Blanche, une nuit placée sous le signe du mouvement, de la créativité, de la poésie et de l’extravagance. C’est le rendez-vous incontournable de l’art contemporain ou l’occasion de découvrir de nouveaux points de vue sur la ville, de croiser et de rencontrer dans l’espace public des œuvres contemporaines, mais également des performances et des conférences.

Au cœur de grandes places publiques comme dans des lieux plus secrets, des œuvres remarquables, créées par des artistes du monde entier sont à découvrir. À travers plusieurs parcours, des installations artistiques, insolites et architecturales ont été mises en place dans les rues, sur les places et dans certains musées, proposant un regard inédit sur les quartiers connus de la ville Lumière, mais aussi sur un tronçon du périphérique.

En effet, on y découvre une parade musicale rue de Rivoli, composée de musiciens, chanteurs, orchestres, DJs, danseurs et de chars créatifs. Pour les sportifs, la grande traversée de 8 km autour des nombreux monuments parisiens sous une belle nuit étoilée !

Durant cette nuit, une portion du périphérique, de la porte de Pantin à la porte de la Villette, était fermée aux voitures et transformée en un vélodrome citoyen lumineux et sonore. De nombreux musées ouvraient leurs portes une bonne partie de la nuit, La Philharmonie de Paris, La Cité des Sciences et de l’Industrie, Le Musée Picasso, Le Musée d’Art et Métier, l’Opéra-Comique, Le Centre Pompidou.

Le public pouvait également découvrir et vivre des expériences inédites, dans certaines églises, des performances audiovisuelles et artistiques nous emmenaient hors du temps ! La Nuit Blanche 2019 s’étendait aussi en banlieue, avec de nombreuses performances artistiques ouvertes à tous ! Évènements majeur Parisien, aujourd’hui

La Nuit Blanche ne cesse d’émerveiller petits et grands et se décline dans d’autres pays pour permettre à l’art de se développer et d’être accessible à tous. Si vous êtes aussi séduit qu’Artempo par cette Nuit Blanche qui nous a fait tourner la tête, alors à l’année prochaine !