Après le succès pour leur inauguration l’année dernière avec les œuvres de Gustav Klint, c’est au tour de Vincent Van Gogh d’être mis en lumière du 22 février au 31 décembre 2019. C’est donc dans une ancienne fonderie du XIXème siècle que s’est installé l’Atelier des Lumières qui propose un parcours immersif à travers des projections de chef d’œuvres.

L’exposition reprend l’immense production de Van Gogh, des Mangeurs de pommes de terre (1885), aux Tournesols (1888) à La Nuit étoilée (1889) le peintre hollandais n’a cessé de faire évoluer son art au fil des ans. L’Atelier des lumières met en avant le style particulier du monde de Van Gogh dans lequel nous plongeons grâce aux jeux de lumières et à l’ambiance sonore. L’exposition immersive évoque le monde chaotique et poétique de Van Gogh entre l’ombre et la lumière.

C’est près de 500 œuvres qui sont projetées à l’Atelier des lumières, entre paysages, portraits, natures mortes. C’est un voyage que nous vivons à travers ces projections et cette ambiance qui donne vie aux œuvres. L’exposition reprend les différentes étapes de la vie de Van Gogh, entre Arles et Paris, nous avons l’impressions d’accompagner l’artiste dans son voyage.

Au centre de l’atelier, les toiles du peintre sont représentées dans leur intégralité, avec commentaires et mention du musée où elles sont exposées. Ce qui complète bien le côté sensoriel de l’expérience.

Dans la foulée, une projection courte rend aussi hommage au Japon, pays fantasmé par Van Gogh, ce qui nous permet de profiter un peu plus de cet Atelier des lumières.