Cette exposition pensée par la Fondation EDF et le commissaire Fabrice Bousteau, propose de réfléchir sur l’impact des nouvelles technologies sur le monde de l’art et notre rapport au numérique. Riche de sens, l’exposition rassemble une trentaine d’artistes qui travaillent sur la problématique du numérique dans notre environnement. La montée en puissance des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple), l’instantanéité de l’information, la fluidité des échanges via le smartphone influencent notre comportement et modifient durablement notre économie.

Sur le plan artistique, l’exposition se penche sur des questionnements aux allures de (r)évolutions : qu’est ce que le droit d’auteur ? Qui est l’artiste dans des œuvres communes ? Quel est l’impact de l’image de soi et des photographies postées sur les réseaux sociaux ? Comment les artistes des dernières générations, ceux qui ont vu arriver la révolution numérique et ceux qui sont nés avec, ont-ils transformé leurs pratiques ?

Des œuvres de l’artiste #encoreunestp qui utilise le selfie et la tendance du « food porn », ou encore le travail sur le langage programmatique de Jean-Baptiste Michel sont des projets bouleversants et humoristiques à voir absolument. L’exposition questionne plutôt le visiteur avec humour, dérision ou encore émerveillement, le renvoyant à son vécu, à ses sentiments, et l’invite à découvrir les délices et les vices de son devenir numérique.

Plus d’informations sur : https://fondation.edf.com/fr/expositions/la-belle-vie