Jumeau du Musée d’Art Moderne, le Palais de Tokyo, dans le 16ème arrondissement de Paris, offre une vision disruptive de l’art contemporain.

Depuis le 14 juin et jusqu’au 10 septembre, le Palais de Tokyo accueille cinq expositions conjointes (Dioramas, Le Rêve des formes, Gareth Nyandoro, Hayoun Kwon, et Taloi Havini) en plus de ses œuvres in situ.

Le parcours commence par Dioramas (le diorama est un système de présentation d’un modèle dans son environnement naturel et a constitué une source d‘inspiration au fil des siècles), qui met en scène peintures, photomontages, installations ou encore des reproductions d’animaux sauvages.

On poursuit ensuite avec Le Rêve des formes, qui mélange découvertes scientifiques et interprétations artistiques pour offrir un questionnement sur notre façon de voir et de montrer. Au programme, imagerie de synthèse, nanotechnologies, stéréolithographie, et d’autres surprises !

Aux côtés de ces deux expositions, Gareth Nyandoro (peintre zimbabwéen) sublime l’espace urbain avec des œuvres en papier et sculptures ; tandis que Hayoun Kwon (Lauréate 2015 du Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo) nous immerge dans des narrations originales à l’aide des nouvelles technologies, des casques de réalité virtuelle ! Enfin, Taloi Havini nous plonge dans l’exploration d’une gigantesque mine de cuivre à ciel ouvert en Papouasie Nouvelle-Guinée avec une installation vidéo surprenante.

Pour compléter l’exposition, le Palais de Tokyo propose comme toujours ses œuvres in situ, qui viennent s’insérer dans le bâtiment (murs, fenêtres, etc.).

Une balade décalée et sensorielle qui réveille les esprits. Plus d’informations sur le site web.