Samedi dernier, lors de l’émission On n’est pas couché sur France 2, Mme Christine Angot, romancière et dramaturge a déclaré « Pour tous les artistes, être artiste c’est toujours un plan B. C’est ne pas avoir pu faire ce qu’on pensait faire quand on était petit, c’est-à-dire avocat ou instituteur ou médecin ou travailler dans une entreprise. (…) C’est toujours le résultat au fond d’un échec. » Une triste vision de la vie artistique…

Ces paroles ont fait l’objet de vives critiques sur internet et les réseaux sociaux si bien qu’on a vu émerger un collectif « l’Art est mon plan A ».

Encore aujourd’hui, vouloir devenir artiste donne l’impression de vouloir une vie frivole, en quête de reconnaissance et de célébrité. Pourtant, nous qui travaillons tous les jours avec certains et même s’il ne faut pas généraliser, les artistes sont de véritables passionnés.

C’est cette passion première, qui date souvent de leur plus jeune âge, qu’ils essaient de transformer en un véritable métier et se révèle souvent être un combat. Arriver à vivre de son art n’est pas chose aisée, c’est un travail énorme, une rigueur de vie.

Malheureusement, la société n’encourage pas les voies artistiques : elles ne sont pas encouragées à être un plan A. Un débat intéressant sur les motivations artistiques et l’Art de façon plus générale.

Pour voir la séquence qui fait débat : http://www.ozap.com/actu/christine-angot-dans-onpc-etre-artiste-c-est-toujours-un-plan-b-le-resultat-d-un-echec/550914