Un dimanche à Paris, il fait gris, il pleut, et la Seine déborde. Quoi de mieux qu’un petit tour au musée ? Bien au chaud, nous nous lançons dans la (re)découverte du Musée d’Orsay. Construite à partir de 1898, c’était d’abord une gare qui était abritée au cœur de ces 57 400 mètres carrés. Le musée a été inauguré en 1986 sur la décision de Valéry Giscard d’Estaing et abrite l’art occidental sous toutes ses formes : sculpture, peinture, arts déco, photographie, architecture, et bien plus.

En plus de son imposante collection permanente, le bâtiment est un chef-d’œuvre d’architecture. Un petit clin d’œil pour la majestueuse horloge du hall, les hauteurs sous plafond, les moulures, lustres et autres parquets. La classe à la française !

Parmi ces 3000 et quelques toiles, on appréciera notamment la période de l’impressionnisme avec des œuvres de Monet, Renoir, ou encore Cézanne. Ensuite, on trouvera quelques pépites de Van Gogh et Gauguin, notamment la fameuse « Nuit étoilée sur le Rhône ». Bon, pour réussir à s’approcher du tableau, il faut tout de même être patient. Mais le jeu en vaut la chandelle. Niveau sculpture, on oscillera entre néoclassicisme, romantisme ou encore les nombreux bustes de la IIIème République, avec des grands noms allant de Degas à Rodin. Les meubles Arts Déco (on aime ou on aime pas) fournissent aussi de belles découvertes.

Le petit bonus, ce sont les salles qui offrent une vue plongeante sur la Seine et ses environs. Une fois la visité terminée, un petit tour sur les quais, le pont Alexandre III et les Invalides s’impose. Cette petite balade nous fera aussi passer devant les députés de l’Assemblée Nationale, les promeneurs égarés et autres bateaux mouches. Comme disait Victor Hugo, respirer Paris, cela conserve l’âme !

Plus d’informations sur le Musée d’Orsay : http://www.musee-orsay.fr/