Pour cette 104ème édition du Tour de France, Artempo a été chargé par KRYS de la conception des trophées du maillot blanc 2017.

Du départ de Düsseldorf à l’arrivée sur les Champs-Elysées, le détenteur du maillot blanc (meilleur jeune de moins de 25 ans au classement général) s’est vu attribuer les trophées d’Artempo avec un design unique pour l’arrivée sur Paris.

Cette année, la bataille a été rude pour le maillot blanc entre Louis Meintjes et Simon Yates mais c’est finalement ce dernier qui, logiquement, s’est imposé avec une régularité irréprochable. Cela fait de lui un adversaire non négligeable pour Froom sur les prochaines années.

Point de vue parcours, le Tour de France a épaté par ses paysages époustouflants d’une France que l’on découvre et redécouvre chaque année et dont on ne se lasse pas. Le tracé était moins montagneux qu’à son habitude avec seulement 3 arrivées au sommet mais des originalités qui ont creusé des écarts comme la montée vers Peyragude ou l’arrivée à Rodez.

C’est sans surprise, même si détrôné par Fabio Aru un instant, Christopher Froom qui s’est imposé en maître pour sa 4ème victoire. Il n’est plus qu’à un pas des grands noms du Tour comme Anquetil, Merckx, Hinault ou Hindurain avec leurs 5 victoires.

On constate 5 victoires françaises avec deux coureurs qui sortent du lot : Romain Bardet et Warren Barguil. Le premier a réalisé une 3ème place au classement général montrant ainsi ses ambitions futures de porter la tunique jaune et le second a remporté sans conteste le maillot blanc à poids rouge (meilleur grimpeur). Avec ces deux protagonistes sur la rampe de lancement la concurrence entre Froom et ses outsiders ne demandent qu’à s’embraser pour les années à venir !