Vous ne l’avez jamais vu ? trouvé ? rencontré ?

Normal ! Son travail se camoufle partout dans les rues de son quartier dans le 18ème depuis des années. Si vous êtes curieux ou bien quelquefois dans la lune vous trouverez sa phrase qui le caractérise : « L’amour court les rues » !

À la façon de l’artiste BEN (https://www.fondationdudoute.fr/) qui expose ses pensées, des phrases universelles, Wilfrid tient à véhiculer son slogan et offrir aux locaux et aux touristes un message d’amour.

Cela fait 3 ans que j’habite à Montmartre et il m’arrive régulièrement de rencontrer cette phrase sur des encombrants en partant au travail le matin. Plus je la vois et plus « L’amour court les rues » fait sens ! Elle exprime un message d’espoir.  Armé de MOLOTOW de couleur noir et rouge, Wilfrid peut faire 10 à 15km par jour pour trouver les bons spots et s’attaquer à des micro-ondes obsolètes ou encore des matelas poussiéreux.

Ancien photographe de mode, connu pour avoir réalisé la pochette d’Authentik, le premier album d’ NTM, Wilfrid a commencé à déposer son lettrage un peu naïvement.

Il a voulu s’opposer à la phrase : « l’amour est mort ». Une phrase qu’il a croisé alors qu’il courait dans les rues de Montmartre avec son amie. C’est pour lui, une manière de revendiquer un souffle positif dans la routine des gens avec une mission citoyenne.

Pari gagné, « cela m’amuse de voir à quelle vitesse je me fais embarquer une planche signée L’amour court les rues ! Ça en devient presque écologique ». (https://paristonkar.net/2017/12/28/interview-de-lamour-court-les-rues/ )

Plus de photos sur Instagram : @lamourcourtlesrues